Briser l’isolement des aînés

L'organisme Les Petits Frères accueille et accompagne les personnes seules du grand âge, afin de contrer leur isolement, en créant autour d'elles une famille engagée et fidèle jusqu'à la fin de leur vie.

Manchettes

Votre don contribuera à ensoleiller la vie de plus de 1 000 Vieux Amis!

Savez-vous que vous avez le pouvoir de mettre fin à l’hiver ? Absolument. Un grand nombre d’aînés isolés ont de la difficulté à se déplacer et plusieurs n’ont pas pu sortir une seule fois de chez eux depuis décembre! Il n’y a pas que la saison froide qui soit interminable et glaciale : la solitude… Suite

Actualités

Madame Blais a fêté ses 100 ans avec Les Petits Frères

018

Madame Blais, une Vieille Amie des Petits Frères, a eu 100 ans le 28 mai. Elle a célébré cet anniversaire significatif entourée de bénévoles et de Vieux Amis des Petits Frères de Montréal. Madame Blais a eu la joie d’être entourée des membres de la grande famille des Petits Frères, dont seize autres Vieux Amis… Suite

Le 6 juin 2015, participez au Cyclomarche Jean-Besré à Sherbrooke

2015-02-25_Cyclomarche visuel-carre2-2

  L’équipe de Sherbrooke organise sa 11e édition du Cyclomarche Jean-Besré le samedi 6 juin 2015, sous la présidence d’honneur de leur porte-parole Émilie Lévesque. L’objectif de cette année est de 30 000 $ Tout l’argent amassé servira à soutenir le développement amorcé de la grande famille des Petits Frères de Sherbrooke. Nous y travaillons déjà avec énergie, mais nous avons encore besoin de vous… Suite

Message radio : Béatrice Picard vous incite à briser l’isolement des aînés

Béatrice et icone audio

L’isolement des personnes âgées fait mal. Écoutez et partagez le message radio de Béatrice Picard qui vous demande d’aider les Petits Frères à briser l’isolement des aînés seuls en sensibilisant la population à la cause, en donnant et en créant une famille autour d’eux. L’organisme accueille des aînés isolés de 75 ans et plus dans sa grande… Suite

TémoignagesSi vieillir permet d’apprécier la vie et de ralentir le rythme, c’est aussi accepter d’accumuler les épreuves et perdre peu à peu ses capacités. Mais j’ai encore beaucoup de mémoire et j’aime la vie. Je regarde le ciel et je me dis « Mon dieu que c’est beau ». Madame Blais, Vieille Amie, 97 ans