Actualités | Manchettes

Plus de 1 000 aînés ont célébré Pâques avec Les Petits Frères, la grande famille des personnes âgées seules

7 avril 2015

À l’occasion de Pâques, près de 500 aînés confinés à l’hôpital, en centre d’hébergement ou à leur domicile ont reçu la visite d’un bénévole. Plus de 600 autres se sont rassemblés pour un dîner festif et ce, dans les 11 régions du Québec où l’organisme Les Petits Frères offre son accompagnement auprès des personnes âgées seules de 75 ans ou plus.

 

Visionnez les reportages qui mettent en vedette nos Vieux Amis et qui démontrent les bienfaits de ce genre d’événements sur les personnes âgées isolées.

Madame Cadieux et bénévole - SRC« Après un moment comme celui-là, je n’ai que ça dans ma tête pendant une semaine »

écoutez Madame Cadieux, Vieille Amie, vous dire ce que le repas de Pâques des Petits Frères lui apporte dans ce reportage de Radio-Canada Information.
Ainsi que la directrice générale des Petits Frères, Caroline Sauriol :

Caroline Sauriol Pâques 2015« Il y a des milliers d’aînés qui vivent seuls et il va y en avoir de plus en plus. Il va falloir réfléchir collectivement à ça ».

 

Madame Plourde et bénévole Pâques nous regarde - CBC« I am all alone except for the family of Les Petits Frères. They are my family  »

mentionne Madame Plourde, Vieille Amie de 97 ans dans un reportage de CBCNews.
Cliquez ici pour écouter le reportage.

Béatrice Picard Pâques 2015Pour la marraine des Petits Frères, Béatrice Picard, il faut être du rendez-vous.

« Tout le monde vieillit d’accord, mais de savoir qu’on vieillit seul, je trouve ça épouvantable ».

« L’isolement, ça fait mal partout; dans le cœur, dans la tête et dans le corps aussi. De plus en plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude mais grâce aux Petits Frères, plusieurs d’entre elles, ont trouvé une seconde famille avec qui elles peuvent partager leurs joies et être réconfortées dans les moments difficiles. »

a mentionné Béatrice Picard, marraine provinciale de l’organisme. Tout au long de l’année et ce, depuis plus de 50 ans, Les Petits Frères brisent l’isolement des aînés par le biais de nombreux programmes et activités adaptés aux capacités de chacun. La vie peut être célébrée à tout âge et l’organisme propose aussi des fêtes chaleureuses aux personnes âgées qui autrement seraient abandonnées à leur solitude. Ainsi, un peu partout dans la province, des bénévoles dévoués seront présents à Pâques, auprès de ceux que l’organisme appelle affectueusement « Nos Vieux Amis ».

 

Visites à domicile le samedi 4 avril
Floranthropie

Fleurs offertes par Floranthropie

L’organisme effectue en moyenne 14 000 visites par année aux personnes âgées seules dont un grand nombre ne peuvent pas se déplacer à cause de la maladie ou de leur mobilité réduite. À Pâques comme lors de toutes les grandes fêtes, elles ont eu le bonheur de recevoir des fleurs ainsi que des petites gâteries, en plus de partager un bon repas avec un bénévole. La maison des Petits Frères sur la rue Garnier à Montréal, la maison Paul-Hébert à Québec et la maison Jean-Besré à Sherbrooke ont été particulièrement en effervescence dans la matinée du 4 avril, alors que de nombreux bénévoles sont venu chercher des petites douceurs pour les Vieux Amis qu’ils iront visiter.

 

Célébrations le jour de Pâques –  le dimanche 5 avril

Pascal Fournier à PâquesDes dîners ont été prévus en salle pour plus de 600 Vieux Amis et tout a été coordonné afin d’assurer leur transport avec des bénévoles-chauffeurs qui les ont accompagnés aussi tout au long du repas. Animation, fleurs, chocolats et musique ont aussi été offerts aux convives.

Voici une courte vidéo de Pascal Fournier, directeur régional de l’est du Québec qui nous rappelle, en ce brunch de Pâques, les valeurs fondamentales qui animent les Petits Frères.

Montréal – 350 personnes âgées et bénévoles se sont réunis à La Plaza au Holiday Inn Montréal Midtown, 420, Sherbrooke ouest, et 160 personnes se sont rassemblés au Marriott Courtyard, 7000 place Robert Joncas, à Ville Saint-Laurent. La fête a également eu lieu au restaurant St-Hubert, 1257, rue Sherbrooke est. De plus, 50 aînés atteints de déficits cognitifs ont été reçus, en compagnie de bénévoles, à la maison des Petits Frères, 4624 rue Garnier.

Laval – Le Centre de Congrès le Palace, situé au 1717, Boulevard Le Corbusier a accueilli les convives.

Longueuil- Vieux Amis et bénévoles de la Rive-Sud ont été invités à la Casa Grecque, 3094 Chemin de Chambly. 

Pâques au Delta de Sherbrooke

Pâques au Delta de Sherbrooke (c) Estrie Plus

Lévis – La fête a eu lieu auPavillon de la Fondation Élizabeth et Roger Parent, 1250 Chemin Bel Air ouest, St-Jean Chrysostome

Québec – Plus de 100 personnes ont été conviées auClub de golf de Cap Rouge, 4600, rue Saint-Félix.

Rimouski – Vieux Amis et bénévoles se sont rassemblés à l’Hôtel Rimouski, 225, boulevard René-Lepage Est.

Sherbrooke – Les Vieux Amis et bénévoles ont célébré Pâques à l’hôtel Delta, 2685, rue King ouest. Lire l’article dans L’Estrie Plus

De Joyeuses Pâques pour nos Vieux AmiTrois-Rivières – Pâques a été soulignée à l’hôtel Delta, 1620 rue Notre-Dame Centre.

Des activités similaires ont été organisées dans les autres régions où Les Petits Frères accomplissent leur mission. Les équipes de Lac-Mégantic, Saguenay, Thetford Mines, Lac-des-Deux-Montagnes et Terrebonne, ont aussi partagé un dîner traditionnel et des bénévoles se sont rendus auprès des Vieux Amis qui sont malades ou dans l’incapacité de se déplacer.

 

Les Petits Frères lancent leur campagne de financement du printemps !

2015-04 financement- bouton donnezLe Québec compte près de 600 000 personnes âgées de 75 ans ou plus et plusieurs d’entre elles vivent actuellement sans contact social ou relation significative, sans même personne à qui parler. Présent dans 11 régions du Québec,l’organisme poursuit son déploiement etespère pouvoir offrir une famille à toute personne seule du grand âge. Pour y parvenir, Les Petits Frères ont besoin du soutien de toutes les personnes qui sont sensibles à sa cause. Pour en savoir plus, visitez le http://www.petitsfreres.ca/donner

 

Béatrice Picard a un message pour vous

 

Plus de 30 % des aînés courent le risque d’être isolés socialement1.

Le principal problème émergent auquel les aînéssont confrontés réside dans le maintien de leurs contacts sociaux2. Dans son rapport sur l’isolement social des aînés3, publié à l’automne 2014, le Conseil national des aînés a établi que l’isolement des personnes âgées représente un problème important et soulève plusieurs facteurs de risques. L’isolement social a une incidence sur la santé physique, psychologique et affective des aînés et est associé à des niveaux supérieurs de dépression qui peuvent mener au suicide.

 

1 Keefe, J., Andrew, M., Fancey, P. et Hall, M. (2006). Final Report: A Profile of Social Isolation in Canada. http://www.health.gov.bc.ca/library/publications/year/2006/keefe_social_isolation_final_report_may_2006.pdf.

2 Fédération internationale du vieillissement. (2012). Current and Emerging Issues Facing Older Canadians.http://www.ifa-fiv.org/wp-content/uploads/2012/12/current-and-emerging-issues-facing-older-canadians-final-report-30-march-2012.pdf

3 Conseil national des aînés : Rapport sur l’isolement social des aînés (2013-2014)
http://www.conseildesaines.gc.ca/fra/recherche_publications/isolement_social/page00.shtml

 

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?