Actualités | Manchettes

Briser l’isolement des personnes âgées pour prévenir la maltraitance

13 juin 2017

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, le 15 juin, l’organisme Les Petits Frères réaffirme sa détermination de contrer l’isolement des aînés, un facteur à haut niveau de risques de violence et de mauvais traitements.

Qu’elle soit physique, psychologique, sous forme de négligence ou de discrimination, la maltraitance a des conséquences importantes chez les aînés qui la subissent. Avec le vieillissement de la population, un nombre croissant de personnes âgées vivent isolées et en état de vulnérabilité face à ce phénomène grandissant. Au Québec, un aîné sur cinq n’a aucun proche sur qui compter, à qui se confier et auprès de qui trouver du réconfort.

L’isolement entraîne aussi des effets très néfastes pour la santé et réduit la qualité de vie des aînés ; à long terme, il équivaut à fumer 15 cigarettes par jour, se révèle plus nocif que la sédentarité, est deux fois plus néfaste que l’obésité et provoque des niveaux élevés de dépression pouvant mener au suicide.

Les relations porteuses de sens jouent un rôle majeur dans l’existence des aînés. En plus de les prémunir contre la maltraitance, la présence de proches peut prévenir la maladie, protège contre la régression cognitive et augmente l’espérance de vie de 50 %. Depuis près de 55 ans, Les Petits Frères sont parmi les premiers témoins de la détresse des personnes âgées isolées. Ils sont aussi à même de constater les bienfaits de leur accompagnement.

Parce que les besoins sont criants et à titre de citoyen, mais aussi d’acteur social, l’organisme lance un appel à la solidarité citoyenne en invitant la population à signer sa déclaration d’amour envers les aînés sur www.aimonsjusquaubout.ca. Plus il y aura de signatures, meilleures seront les chances d’instituer un débat public sur l’ampleur et les conséquences néfastes de l’isolement de même que sur les solutions à mettre en place, individuellement et collectivement.

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?