Manchettes

Marie-Thérèse Fortin, nouvelle porte-parole des Petits Frères

27 septembre 2017

Béatrice Picard et Marie-Thérèse Fortin

Béatrice Picard, marraine, et Marie-Thérèse Fortin, porte-parole des Petits Frères

À quelques jours de la Journée internationale des aînés et de leur 55e anniversaire, Les Petits Frères sont fiers d’annoncer que la comédienne Marie-Thérèse Fortin agira comme porte-parole de l’organisme.

Comédienne acclamée au théâtre et à la télévision, notamment dans les séries Mémoires vives et Boomerang, Marie-Thérèse Fortin est aussi metteure en scène et a été directrice artistique du Théâtre du Trident et du Théâtre d’Aujourd’hui. Son impact est significatif sur la scène culturelle québécoise et elle a conquis le cœur du public. Très touchée par la détresse des personnes âgées seules, Marie-Thérèse Fortin a trouvé un nouveau rôle sur mesure en devenant porte-parole de la grande famille des Petits Frères.

J’ai la chance d’avoir ma mère âgée de 99 ans auprès de moi. Elle est bien entourée et c’est formidable qu’on puisse encore partager de beaux moments avec elle, mais je ne peux m’empêcher de penser aux aînés qui n’ont plus personne. C’est inadmissible qu’ils vieillissent et meurent seuls dans une société comme la nôtre, alors qu’ils nous ont tant donné. Nous avons tous la responsabilité de prendre soin d’eux et de les accompagner jusqu’à la fin de leurs jours. C’est une question de décence humaine et ça, j’y crois beaucoup. J’espère, en toute humilité, mieux faire connaître Les Petits Frères en m’associant à cette mission qui me touche profondément.Marie-Thérèse Fortin

Marie-Thérèse Fortin fera équipe avec Béatrice Picard, marraine des Petits Frères depuis 10 ans. Cette dernière est ravie de la savoir à ses côtés et de partager la joie qu’elle apportera à ses étoiles, surnom affectueux qu’elle donne aux aînés qui sont accompagnés par l’organisme. Mentionnons que ce n’est pas la première fois que Les Petits Frères sont représentés par un tandem de comédiens, puisque Jean Besré et Juliette Huot ont soutenu la cause ensemble longtemps, jusqu’à leur décès en 2001, à une semaine d’intervalle.

Maintenant que l’on sait que l’isolement est plus néfaste que la cigarette et aussi dangereux que l’obésité, nous espérons que le Québec va s’attaquer à ce fléau qualifié d’épidémie par plusieurs chercheurs et qui gagne du terrain dans toute la province, notamment à cause du vieillissement de la population. Nous sommes privilégiés d’avoir le soutien de Marie-Thérèse Fortin et sa collaboration nous permet d’espérer que davantage d’aînés puissent vieillir en toute dignité avec Les Petits Frères.Caroline Sauriol, directrice générale des Petits Frères

Rappelons que personne n’est à l’abri de vieillir seul et que les risques augmentent avec l’âge : près de 30 % des aînés sont à risque d’isolement et ce nombre augmente à 50 % chez les personnes âgées de 80 ans ou plus.

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?