Pourquoi devenir bénévole ?

Danielle Robotaille, bénévole et sa Vieille Amie, Mme Verret« Lors de ma première visite, j’ai été frappée par l’accueil chaleureux offert aux Vieux Amis. Je me suis sentie privilégiée d’entrer dans ce monde et d’en faire partie. »

 — Danielle Robitaille, bénévole, et sa Vieille Amie, Madame Verret

je veux devenir BV

HUIT RAISONS DE DEVENIR BÉNÉVOLE
CHEZ LES PETITS FRÈRES

12345678

heart-apple-stock-santé

PARCE QUE C’EST BON POUR LA SANTÉ 

94 % des personnes qui font du bénévolat mentionnent que ça améliore leur humeur.

Selon le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ), le bénévolat contribue à améliorer la qualité de vie et la santé des collectivités. Une étude révèle que 100 heures de bénévolat par année, soit de 2 à 3 heures par semaine, améliorent les capacités physiques et mentales.

Bénévole Canada précise que les aînés qui font du bénévolat sont moins souvent aux prises avec une maladie liée au stress. Ils ont une meilleure estime de soi et sont moins susceptibles de se sentir isolés.

POUR FAIRE PARTIE DE LA GRANDE FAMILLE DES PETITS FRÈRES PARTOUT AU QUÉBEC

logo_petitfrere_COULEUR (2)

Depuis 55 ans, nos bénévoles contribuent dans le plaisir à cette œuvre de solidarité et d’entraide.

Ils accompagnent des personnes âgées isolées dans un esprit familial, peu importe leur condition, et jusqu’à leur dernier souffle. Dans toute la province, vous trouverez chez Les Petits Frères une ambiance chaleureuse, humaine et festive. Nos coordonnateurs vous accueilleront et vous épauleront tout au long de votre engagement.

PARCE QUE NOUS SOMMES FLEXIBLES

Bénévolat visuel flexiblesNous savons que votre temps est précieux et que vous désirez vivre différentes expériences en faisant du bénévolat.

Chez Les Petits Frères, un large éventail de bénévolat s’offre à vous. Nous respectons le temps que vous avez à donner et les limites que vous exprimez.

Par exemple, Le jumelage est la forme de bénévolat la plus flexible chez Les Petits Frères. Il permet au bénévole d’organiser ses visites chez son Vieil Ami selon ses disponibilités, une fois toutes les deux semaines, ce qui représente approximativement quatre heures par mois.

POUR VIVRE DE GRANDS MOMENTS

Yessenia Galva, bénévole, et M. Houle lors d’une activité

Yessenia Galva, bénévole, et M. Houle lors d’une activité

Célébrer la beauté de la vie et de la vieillesse fait partie de notre ADN.

Tout ce que nous faisons vise à créer du bonheur en offrant amitié, tendresse et réconfort aux Vieux Amis.

Échanger un sourire complice avec la personne à qui vous êtes jumelé, appeler un Vieil Ami pour son anniversaire, respirer le grand air dans une de nos maisons de campagne, partager un repas à l’hôpital ou tenir la main d’un aîné jusqu’à son dernier souffle, ce sont des attentions qui procurent autant de bonheur à celui qui les reçoit qu’à celui qui les donne.

POUR AVOIR UN IMPACT DIRECT SUR LA VIE DE PERSONNES ÂGÉES

_C1A2444 (2)Briser l’isolement, une personne à la fois, avec un sourire, une écoute paisible, une bonne conversation amicale, le fait d’être simplement là.

C’est ce que vous accomplirez en faisant partie de notre équipe de 2007 bénévoles partout dans la province.

Il n’y a pas plus sincère qu’un Vieil Ami qui dit « merci », ni plus belle récompense.

« C’est une seconde famille que j’ai trouvée alors que j’étais le plus abattu, après le décès de mon épouse. On a tellement besoin de gens comme vous autour de soi ! »

– Monsieur Hardy, Vieil Ami, et Pierre Forcier, bénévole. 

Vous pourrez le constater, les grands comme les petits moments passés ensemble changent réellement des vies.

POUR CONTRIBUER À UNE SOCIÉTÉ BIEN ÉQUILIBRÉE

Le secteur caritatif, sans but lucratif, est l’un des trois piliers de la société canadienne aux côtés des secteurs public et privé.

Il représente 8,1 % du PIB, une proportion supérieure à l’industrie automobile ou manufacturière.

De fait, 37 % des Québécois font 310 millions d’heures de bénévolat chaque année, soit une moyenne de 2 heures par semaine. Les Petits Frères dépendent largement de cette source vive pour mener sa mission à bien. Sans vous et nos 2007 bénévoles, nous ne pourrions nous engager envers nos Vieux Amis qui, quand ils entrent dans notre grande famille, en font partie pour le reste de leur vie.

« On oublie parfois à quel point les organisations comme Les Petits Frères sont essentielles dans notre système de santé. C’est le maillon manquant. Et à bien des égards, elles réussissent à transformer des vies. On le voit tous les jours ! »

– Dr Pierre Cossette, doyen de la faculté de médecine de Sherbrooke, ayant participé au Défi de nage de Sherbrooke

POUR VIVRE DES EXPÉRIENCES INTERGÉNÉRATIONNELLES

Louka et Mme Ferland à Sherbrooke

Louka, 11 ans, notre plus jeune bénévole, avec Madame Ferland, engagée auprès des Petits Frères depuis 25 ans ! Un beau duo sherbrookois.

Contrairement à la croyance populaire, les jeunes sont engagés et font du bénévolat (54 % des 15 à 24 ans).

Les baby-boomers (65 ans et +) quant à eux, ont une moyenne d’heures annuelle de bénévolat plus élevée que les jeunes (207 heures comparativement à 83 heures).

Chez Les Petits Frères, nous trouvons des bénévoles de tous âges et de toutes générations. Cette belle mixité générationnelle s’harmonise naturellement avec nos Vieux Amis, partout dans la province.

POUR RENCONTRER D’AUTRES PERSONNES ACTIVES ET GÉNÉREUSES

Nos bénévoles sont, eux aussi, des gens actifs, car ils choisissent d’offrir leur temps pour aider des personnes dans le besoin.

Et ils ont bien raison, car selon le RABQ, les bénévoles retirent de nombreux bienfaits de leur engagement comme le sentiment d’appartenance, des liens sociaux, le perfectionnement de leurs compétences et l’amélioration de soi.

Vous voulez faire partie de ces privilégiés ?

Contactez-nous nous avons quelques idées sur ce que vous pouvez faire pour nous aider à contrer l’isolement.

Vous souhaitez vous impliquer ?