Actualités | Manchettes

Le prix Juliette-Huot 2018 décerné à André Demers pour son engagement exemplaire au niveau du leadership et des responsabilités

26 juin 2018

André Demers, bénévole chez Les Petits Frères de Québec, Caroline Sauriol, directrice générale des Petits Frères, Pascal Fournier, directeur régional de l’Est du Québec et Luc Villeneuve, président du Conseil d’administration des Petits Frères.

André Demers, récipiendaire du Prix Juliette-Huot 2018, a fait preuve chez Les Petits Frères de Québec d’un engagement exemplaire au niveau du leadership et des responsabilités, en assumant des responsabilités de façon très autonome, en prenant des initiatives et en pilotant la réalisation d’activités de façon exemplaire. Rappelons que le prix Juliette-Huot est une reconnaissance nationale remise une fois l’an par les Petits Frères au bénévole qui s’est le plus distingué durant l’année.

André Demers est arrivé aux Petits Frères de Québec en 2012 en réponse à une annonce, parue dans un feuillet paroissial, demandant des bénévoles pour accompagner des Vieux Amis ayant des troubles cognitifs. Une seule réponse a été reçue, mais celle d’un bénévole d’une grande valeur.

André est jumelé à un Vieil Ami avec un déficit cognitif. Très constant dans ses visites à toutes les semaines, il est vraiment une figure familiale importante pour son Vieil Ami. Il se montre très patient avec lui, essaie de trouver des activités qui l’intéressent. Il est à l’écoute de ses besoins et a un réel impact dans sa vie. Il a d’ailleurs fait des démarches pour que la sœur de son Vieil Ami qui habite à l’extérieur puisse venir le visiter avec l’aide de notre programme Rêves d’aînés.

Je n’ai pas eu une carrière conventionnelle. J’ai fait des tranches de vie professionnelle d’à peu près trois ans qui m’ont beaucoup rapporté et qui me servaient de tremplin vers d’autres activités par la suite. Après six ans de bénévolat, Les Petits Frères sont en train de devenir ma plus longue implication professionnelle et personnelle. Comme ça va bien, j’espère que je vais finir par rattraper les horizons qui vont dans les 20 ans.

Beaucoup de gens me disent que j’ai une grande aisance quand je m’occupe des Vieux Amis, à entrer en relation avec eux. Je pense que c’est dû au fait que j’ai eu la polio très jeune et que j’ai reçu à ce moment beaucoup d’affection et d’attention. J’en donne facilement à mon tour à ceux qui en ont besoin.

Je pense que les personnes du grand âge rajeunissent à notre contact et que nous sommes des allumeurs d’émotions positives. Nos Vieux Amis sont de véritables boîtes à surprise. Ma récompense, ce sont les sourires qui illuminent le visage d’une personne, les expressions de contentement, les regards. En les accompagnant jusqu’à la fin, on se demande parfois ce qu’on peut leur apporter, en apparence peu de choses : un toucher, une chanson à l’oreille. Mais c’est tellement important!

J’ai l’impression que je n’ai pas encore fait mon 110% pour Les Petits Frères. J’espère que ça va continuer le plus longtemps possible!

André Demers

André est un chauffeur-accompagnateur très régulier, en plus d’être à l’aise avec les cas plus complexes. Il participe à toutes les grandes fêtes, dépanne les autres bénévoles qui ont à s’absenter au cours leur jumelage et fait aussi de l’accompagnement en fin de vie. Lorsque nous vivons une problématique, il est l’un des premiers à vouloir nous aider et à trouver des solutions. De plus, il est parfois mentor pour les nouveaux bénévoles en les accompagnent au moment de leurs premières visites. Et il ne faut oublier sa participation active à notre nouvelle chorale avec les Vieux Amis!

André est aussi un membre très actif du comité de recrutement des Vieux Amis, dont la tâche est de faire connaître Les Petits Frères aux partenaires qui peuvent nous référer des personnes âgées seules. Cette implication l’amène à se déplacer dans les différentes résidences. Grâce à sa grande facilité à communiquer et son charisme, il a également accompagné les permanents dans des rencontres auprès de différentes instances et a présenté la mission des Petits Frères par le biais d’entrevues radiophoniques.

Il est également sensible au sort des autres équipes des Petits Frères. Lors de sa présence à la dernière rencontre de pôle, Magaly Cadrin y représentait l’équipe de Saguenay. André était toujours à l’écoute et tentait de trouver des solutions aux problématiques vécues dans cette région. Il a même offert d’effectuer des Tel-Amis pour quelques Vieux Amis de Saguenay afin d’au moins assurer une présence par téléphone, en attendant un jumelage.

En plus d’être bien engagé dans l’action, André s’intéresse de près à la gouvernance et au financement des Petits Frères. Depuis quelques années, il est bénévole corporatif et assiste de façon active aux assemblées générales de l’organisme. Nous disons active car il ne se gêne pas pour poser de pertinentes questions aux administrateurs. En ce qui concerne le financement, André nous impressionne beaucoup par sa détermination à développer des relations avec de nouveaux partenaires. Il s’est particulièrement impliqué cette année dans le comité de financement dont l’un des mandats est de réaliser le traditionnel souper-bénéfice annuel. On le sent bien investi dans sa tâche, particulièrement dans la recherche active de nouveaux participants. Bref, son engagement va bien au-delà de la sollicitation et de son implication dans l’action, il a une préoccupation réelle pour la pérennité des Petits Frères au Québec.

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?