Actualités | Manchettes

Un aîné parachuté dans son rêve

24 août 2018

Photo: Matelot de 1re classe Marilou Villeneuve-Last, Imagerie Valcartier

Dès 8 heures, M. Fernand Vallières et moi prenons l’autoroute en direction de Québec. Ce Vieil Ami, vétéran de la guerre de Corée, occupait autrefois le poste de parachutiste au sein de l’armée canadienne. Il rêve depuis longtemps de revoir la base de Valcartier où sa carrière de militaire a débuté.

Cliquez ici pour visionner le témoignage de M. Vallières
réalisé dans le cadre du projet Je nous souviens.

Nous profitons de la journée portes ouvertes que tient la base le 18 août dernier pour l’amener revoir ces lieux. Comme nous avons choisi de lui réserver quelques surprises, il ignore ce qui l’attend réellement aujourd’hui.

Dès notre arrivée en fin de matinée, nous sommes accueillis chaleureusement par Alex Maillé, conseiller en communications de la base. Notre Vieil Ami est à la fois surpris et flatté que celui-ci connaisse déjà son nom. Il réalise alors que cette visite est planifiée tout spécialement pour lui. Dès cet instant, il se sent important.

Nous nous rendons ensuite au kiosque des parachutistes où l’adjudant Yannick Piché s’entretient avec notre héros du jour. Notre Vieil Ami lui montre fièrement les médailles reçues durant ses années de service et en explique la signification. Il présente également quelques photos anciennes qu’il a apportées pour l’occasion.

Photo: Caporal Frédérick Belleau, Bureau des affaires publiques du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada

Nous avons à peine le temps de manger une bouchée qu’une autre activité nous attend : quatre parachutistes ont amorcé leur descente et nous sommes au premier rang pour les voir atterrir. Une fois leur manœuvre complétée, nous avons le privilège d’aller les rejoindre sur la piste. Ils s’entretiennent avec M. Vallières et la photographe de l’armée prend une photo d’eux avec M. Vallières au centre. Aussitôt après, Pascale Robitaille, journaliste à TVA, sollicite une entrevue avec M. Vallières et celui-ci se prête volontiers au jeu.

Après ces rencontres, nous déambulons dans un vaste hangar où sont disposées diverses pièces d’équipement militaire et notre Vieil Ami en reconnaît plusieurs qui datent de son époque. Notre visite se conclut par la remise officielle de la photo avec les parachutistes.

À la fois émus et emballés, nous quittons la base militaire au son de la fanfare, après avoir chaleureusement remercié nos hôtes qui ont tout mis en œuvre pour que M. Vallières ait un accueil exceptionnel. Mission accomplie !

Vallières et moi nous rendons ensuite au chalet Paul-Garneau des Petits Frères. Nous nous installons confortablement face au lac Saint-Joseph et j’offre à mon Vieil Ami un cigare et un verre de scotch afin de clore cette journée fertile en émotions. Une bonne nuit de sommeil est bienvenue. Le lendemain, sur le chemin du retour, M. Vallières mentionne à plusieurs reprises qu’il s’attend à ce que les autres résidents lui posent mille et une questions sur son escapade et il a hâte de la raconter.

En terminant, je tiens à remercier le comité Rêve d’aînés des Petits Frères qui m’a permis d’être le témoin privilégié de si beaux moments aux côtés du héros d’un jour.

André Hardy
Bénévole, Les Petits Frères de Montréal

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?