Non classé

Les Petits Frères renouent avec la tradition des repas des Fêtes après plus de deux ans de pandémie

15 décembre 2022

C’est avec joie et fébrilité que toute la grande famille des Petits Frères se prépare au retour des repas des Fêtes, qui auront lieu dans une douzaine de régions du Québec. Cette tradition annuelle avait été annulée en 2020 et en 2021 en raison des restrictions imposées par la pandémie. Les 24 et 25 décembre prochains, une armée de bénévoles au grand cœur sonnera aux portes de personnes aînées pour les emmener à un repas festif organisé par Les Petits Frères de leur localité.

Marie-Thérèse, une Grande Amie qui souligne Noël avec les Petits Frères depuis 2014, attendait ce retour avec impatience. « Cette année, j’ai eu 101 ans ! », a-t-elle déclaré dans la bonne humeur. « J’ai la chance de pouvoir compter sur Marjolaine, avec qui j’ai été jumelée par Les Petits Frères. Nous nous sommes rencontrées il y a huit ans, et on s’est tout de suite appréciées. Je souhaite à toutes les personnes aînées qui vivent seules et isolées d’avoir cette chance. »

De nombreuses activités de socialisation ainsi que des livraisons de cadeaux et de petites douceurs sont aussi organisées par Les Petits Frères en décembre. Si certaines personnes aînées ne peuvent sortir de chez elles, des bénévoles les appellent, les visitent et leur assurent la présence, l’écoute et la chaleur humaine dont elles ont tant besoin.

Depuis 60 ans, l’organisme poursuit sa mission qui est de contrer l’isolement des personnes du grand âge jusqu’au bout de la vie. Partout au Québec, l’organisme accompagne et illumine le quotidien de près de 2 300 personnes aînées vivant seules par le biais de 2 900 bénévoles qui donnent de leur temps en cours d’années. Les Petits Frères sont également présents dans toute la province grâce à du jumelage téléphonique.

 

500 personnes aînées en attente d’un jumelage significatif

Au Québec, une personne aînée sur cinq n’a aucun proche sur qui compter. Seulement chez Les Petits Frères, plus de 500 personnes âgées de 75 ans et plus, qui n’ont plus de liens avec leur famille ou un entourage proche, sont en attente d’une relation de jumelage significative et durable.

Décembre étant propice au partage et à la générosité, Les Petits Frères se réjouissent que des gens veuillent offrir en cadeau du temps ou des dons aux plus vulnérables. Chaque année, grâce au soutien de la population, Les Petits Frères font mille et une choses pour rendre les fêtes de fin d’année vraiment spéciales et moins solitaires pour les personnes aînées qu’elles accompagnent.

Les personnes qui souhaitent faire la connaissance d’une Grande Amie ou d’un Grand Ami en 2023 sont invitées à visiter le site web afin de remplir le formulaire de recrutement. Chaque don en ligne contribue à ce que davantage de personnes aînées isolées soient entourées d’une famille aimante et fidèle.

 

Citations

« J’ai eu la chance d’avoir ma mère jusqu’à ses 102 ans auprès de moi. Elle a eu une vieillesse bien entourée, et nous avons pu partager des moments formidables avec elle, jusqu’au bout. Aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de penser aux aînés qui n’ont plus personne, et cela renforce encore plus mon désir de m’engager auprès d’eux. Nous avons tous la responsabilité de prendre soin d’eux et de les accompagner jusqu’à la fin de leurs jours. » — Marie-Thérèse Fortin, comédienne et porte-parole des Petits Frères depuis 2017

« Plus de 55 000 personnes du grand âge vivent actuellement dans l’isolement au Québec. Vous savez, passer des journées et des semaines entières en restant seul entre quatre murs, c’est une réelle souffrance, et le nombre de personnes dans cette situation continue d’augmenter. Les Petits Frères sont plus que jamais à la recherche de bénévoles et de dons pour changer concrètement et durablement des vies. » — Caroline Sauriol, directrice générale de la Fondation des Petits Frères.

« Un grand nombre de personnes aînées n’ont pas encore été jumelées à des bénévoles, et elles ont hâte de faire de belles rencontres avec une personne de confiance. J’invite donc les personnes qui souhaitent s’impliquer à s’inscrire sur notre site web. Nous avons actuellement besoin de 500 nouveaux bénévoles que nous serions heureux d’accueillir dès le début de l’année pour rejoindre nos équipes réparties partout au Québec. » — Martin Goyette, directeur général de la Corporation des Petits Frères.

Les commentaires sont fermés.

Vous souhaitez vous impliquer ?