Dans la région depuis 2014, la grande famille des Petits Frères de Lévis compte 79 Grands Amis, des personnes âgées qui, sans cette action régionale, seraient seules et isolées. Grâce à l'engagement de près de 84 bénévoles, ils sont accueillis, choyés et seront accompagnés jusqu'à la fin de leur vie.

Surprise pour nos Grandes et Grands Amis

La livraison des calendriers de l’Avent demande toute une organisation!

D’abord il faut emballer ces présents. Merci à nos ‘lutines’ qui ont emballé ces présents: Ève, Carmelle, Marie-Josée et Rose.

Puis, il faut préparer les itinéraires de 20 ‘marchands de bonheur’.  C’est Pénélope qui planifiait toute cette opération. Sa cuisine était remplie de ces petites douceurs, qu’elle remettait aux bénévoles, pour qu’elles se rendent à nos aînés avant le 1er décembre. Merci Pénélope!

Merci à ces marchands de bonheur : Carmelle, Marcel, Hélène, Ginette, Josée, Denis, Alex, Eloi, Jean-Luc, Marie-Claude, Audrey, Jésica, Judith, Adja, Geneviève, Micheline et Serge, et la famille Pelletier.

Nous aurons certainement apporté un peu de bonheur à pas moins de 80 Grandes et Grands Amis de la famille des Petits Frères de Lévis.

Novembre en la mémoire de nos Grand.e.s Ami.e.s

Durant tout le mois de novembre, Les Petits Frères de Lévis rendent un hommage bien senti aux Grandes Amies et Grands Amis qui ont rendu leur dernier souffle au cours de l’année. Notre équipe de bénévoles et d’employé.e.s se recueillera dans le but  d’honorer la mémoire de ces femmes et de ces hommes qui ont croisés notre route.

Au total, ce sont 231 Grand.e.s Ami.e.s  que nous avons accompagné qui nous ont quittés entre le 1er novembre 2020 et le 31 octobre 2021. Bien que la perte de ces personnes chères soit difficile, elles évoquent des souvenirs précieux pour les membres de notre grande famille et nous donnent l’énergie et l’inspiration nécessaire à la poursuite de notre mission.

À jamais dans nos cœurs

Ensemble, prenons un moment pour rendre hommage à ces Grand.e.s. Ami.e.s qui nous ont quitté.e.s cette année, mais ayons aussi une pensée pour toutes les personnes du quatrième âge, qui ont besoin d’une présence chaleureuse dans leur vie. Poursuivons notre importante mission avec leurs souvenirs dans nos cœurs.

Le 11 novembre, les Petits Frères de Lévis se souviennent

Aujourd’hui, 11 novembre, c’est le Jour du Souvenir, cette journée qui commémore chaque année les hommes et les femmes qui ont perdu la vie lors de la 1re Guerre mondiale.

Aujourd’hui, 11 novembre, c’est la journée que l’on a choisi aux Petits Frères de Lévis :

  • pour se souvenir, nous aussi,
  • pour rendre hommage aux GA de Lévis qui sont décédés au cours de la dernière année,
  • pour rappeler à nos souvenirs, au cours de cette cérémonie, qu’ils et qu’elles ont compté pour quelqu’un, qu’ils et qu’elles ont compté pour nous.

J’ai en mémoire ce très beau passage de l’écrivain français Jean d’Ormesson :

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort…

C’est la présence des absents dans la mémoire des vivants »

La « présence dans la mémoire », quelle belle façon de parler du souvenir !

En terminant, je veux vous partager un très beau texte qui nous invite à tourner le dos à la tristesse pour plutôt choisir de nous souvenir, de maintenir « présent dans nos mémoires », ce que ces GA ont apporté à nos vies.

 Tu peux pleurer son départ ou…  (auteur inconnu)

Tu peux pleurer son départ
Ou tu peux sourire parce qu’elle a vécu
Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’elle revienne
Ou ouvrir les yeux et voir qu’elle est partie
Ton cœur peut être vide de ne plus la voir
Ou il peut être rempli de l’amour qu’elle a partagé
Tu peux tourner le dos à demain et vivre le passé
Ou tu peux être heureux pour demain à cause du passé
Tu peux te souvenir d’elle et seulement qu’elle n’est plus
Ou tu peux chérir sa mémoire et la laisser vivre
Tu peux pleurer et te renfermer, être vide et tourner le dos
Ou tu peux faire ce qu’elle aurait voulu, sourire, ouvrir les yeux, aimer et aller de l’avant.

Les 21 plus beaux textes sur la mort | Textes enterrement & décès (comemo.org)

Texte de Josée Giroux, bénévole

 

On vous présente…

Ce mois-ci, nous vous présentons une bénévole reconnue pour son dynamisme et sa bonne humeur : il s’agit de Mme Suzanne Lachance. Mme Lachance est bénévole au sein des PF de Lévis depuis bientôt 2 ans. C’est par l’entremise d’une connaissance qu’elle a eu l’idée de s’impliquer auprès des PF de Lévis après avoir œuvré auprès d’autres organismes bénévoles de la région.
En jasant quelques minutes avec Mme Lachance, on comprend très vite son intérêt pour le genre humain et sa grande facilité à entrer en contact avec ceux et celles qui la côtoient. Il faut dire que Suzanne a travaillé pendant de nombreuses années, soit près de 15 ans, dans le domaine des ressources humaines, plus précisément au Journal de Québec. Selon ses dires, elle en a vu de toutes sortes au cours de ces années ! Pas étonnant qu’à son arrivée chez les PF, on l’ait jumelée avec une GA qui présentait quelques défis. En effet, Suzanne a été jumelée à une GA, âgée de plus de 80 ans, qui a un caractère plutôt changeant, voire difficile par moments. Qu’à cela ne tienne, Suzanne a su composer avec la situation et a pu développer peu à peu des liens avec sa GA. Elle arrive maintenant à la faire rire, et aime aussi la taquiner. Elles ont développé au fil du temps une belle complicité.
Mme Lachance s’est impliquée également au cours de la dernière année dans le comité des anniversaires. Son rôle consistait à faire les achats de cadeaux qui étaient offerts à nos GA lors de leur anniversaire, puis à faire le lien avec les bénévoles avec qui ils étaient jumelés. Vous pensez peut-être comme moi que c’est une tâche relativement facile ? Eh bien, pas nécessairement. Suzanne m’a expliqué qu’il faut tenir compte de l’état de santé du GA (comme éviter d’acheter des sucreries à une personne âgée qui fait du diabète), mais aussi des allergies ou bien de certaines conditions particulières (certains GA ont de la difficulté à manger des aliments trop durs). Et comme on désire faire plaisir avant tout, cette tâche implique de communiquer avec les bénévoles de nos GA pour connaître leurs préférences, leurs goûts afin d’être en mesure de leur acheter petit quelque chose qui leur plaira.
Faire partie du comité des anniversaires demeure malgré tout une tâche des plus satisfaisantes, puisqu’il est très gratifiant de savoir que l’on a contribué à faire plaisir à un ou une GA particulièrement à l’occasion de son anniversaire. Suzanne poursuit son engagement au sein du comité des anniversaires jusqu’en décembre. Elle compte par la suite collaborer à d’autres tâches, notamment la réalisation des calendriers de l’Avent ainsi que l’envoi des cartes de Noël.
Merci Suzanne de ton implication et de faire une différence significative auprès de nos GA !

Geneviève et famille

Les Petits Frères de Lévis accueille aussi des familles pour briser l’isolement chez les personnes âgées.  C’est ce que Geneviève Rousseau a choisi de faire avec ses fils. Geneviève est la maman de deux beaux garçons, qui présentent tous les deux un diagnostic du spectre de l’autiste. Cela ne les empêche tout de même pas de fréquenter l’école et d’avoir des amis. Il est toutefois plus difficile pour eux, en raison de leur état, de bien décoder les réactions des gens notamment. C’est entre autres pour cette raison que Geneviève souhaitait les impliquer dans son projet d’être bénévole, pour leur faire vivre une expérience concrète qui les aiderait, au fil du temps, à mieux comprendre les autres. Il faut dire que les garçons interagissent facilement avec les personnes plus âgées. Ils sont d’ailleurs très proches de leurs grands-parents.
Rapidement après leur avoir parlé de s’impliquer auprès des personnes âgées vivant seules, les deux garçons se sont montrés ouverts à participer avec leur mère à un jumelage d’une Grande Amie. Tous les mardis, après l’école, ils lui rendent visite. Ils ont développé une belle complicité avec la dame qui aime rire et écouter les garçons raconter leurs histoires. Les garçons sont fiers d’apporter à l’occasion de petits présents à madame.
Un exemple ? Geneviève raconte en riant qu’un jour, elle constate qu’une partie de ses fleurs est disparue de sa plate-bande. Son fils lui dit tout bonnement qu’il a coupé ses beaux lys pour les apporter à madame!
Les liens que cette famille a tissés avec madame sont faits de complicité, de sensibilité et de bonne humeur.
Au-delà de ce jumelage fort réussi, Geneviève participe avec l’aide de ses garçons à la conception des cartes de souhaits qui sont transmises aux Grands Amis lors de leur anniversaire. Les talents artistiques des deux jeunes garçons sont mis à contribution, et ces derniers sont bien fiers de savoir que leurs cartes joliment illustrées font plaisir à nos GA.
Il n’y a pas de doute pour Geneviève que son implication ainsi que celle de ses fils auprès de sa madame lui apporte beaucoup. Certainement autant qu’elle ne donne, selon ses dires. D’ailleurs, cette maman de St-Nicolas au grand cœur ne s’arrête pas là : elle vient de commencer l’accompagnement d’un nouvel aîné et s’est jointe depuis quelques mois au comité de jumelage, qui est responsable d’associer les bénévoles aux GA qui désirent être jumelés.
Merci Geneviève ainsi qu’à tes fils pour votre grande implication au sein des PF de Lévis. Nous soulignons et apprécions ton engagement rempli de générosité !