Novembre en la mémoire de nos Grand.e.s Ami.e.s

Durant tout le mois de novembre, Les Petits Frères de Québec rendent un hommage bien senti aux Grandes Amies et Grands Amis qui ont rendu leur dernier souffle au cours de l’année. Notre équipe de bénévoles et d’employé.e.s se recueillera dans le but  d’honorer la mémoire de ces femmes et de ces hommes qui ont croisés notre route.

Au total, ce sont 231 Grand.e.s Ami.e.s  que nous avons accompagné qui nous ont quittés entre le 1er novembre 2020 et le 31 octobre 2021. Bien que la perte de ces personnes chères soit difficile, elles évoquent des souvenirs précieux pour les membres de notre grande famille et nous donnent l’énergie et l’inspiration nécessaire à la poursuite de notre mission.

À jamais dans nos cœurs

Ensemble, prenons un moment pour rendre hommage à ces Grand.e.s. Ami.e.s qui nous ont quitté.e.s cette année, mais ayons aussi une pensée pour toutes les personnes du quatrième âge, qui ont besoin d’une présence chaleureuse dans leur vie. Poursuivons notre importante mission avec leurs souvenirs dans nos cœurs.

LES PETITS FRÈRES LANCENT UNE SÉRIE D’ACTIONS POUR VENIR EN AIDE AUX AÎNÉS ISOLÉS DURANT LE TEMPS DES FÊTES

La pandémie oblige l’organisme à se réinventer à l’approche des fêtes

Alors que Les Petits Frères continuent de veiller sur leurs 1 800 Grands Amis depuis le début de la pandémie, les récentes annonces du gouvernement du Québec viennent donner un sens, plus que jamais, aux activités mises en place par l’organisme pour venir en aide aux personnes aînées isolées, durant le temps des fêtes. Afférés depuis le début de la pandémie à épauler et offrir un soutien constant aux personnes âgées isolées, Les Petits Frères déploient cette année plusieurs initiatives, activités, actions bénévoles et lancent un appel à la solidarité des Québécois afin de briser l’isolement social des personnes âgées en cette période névralgique.

Prendre soin des oubliés durant la période des fêtes

Alors que les rassemblements du temps des fêtes sont bien souvent les seuls moments de réjouissances où les aînés isolés peuvent profiter d’un peu de réconfort et de chaleur humaine, cette année ce sera bien différent, pandémie oblige. N’étant pas en mesure d’offrir leurs traditionnels repas de Noël, réalisés chaque année le 25 décembre et si chers à de nombreux aînés isolés, l’organisme a dû mettre en place de nouvelles initiatives pour offrir une dose de réconfort revisitée à ses Grands Amis qui en auront besoin plus que jamais.

  • L’envoi d’un calendrier de l’avent à tous les Grands Amis
  • La préparation et le déploiement de plus de 1 800 boîtes composées de cadeaux et de petites gâteries, avec des cartes personnalisées à travers la province, destinées aux Grands Amis
  • Chaîne d’appels téléphoniques par les bénévoles, aux Grands Amis, réalisée les journées du 24 et 25 décembre
  • La réception d’un message téléphonique préenregistré de Béatrice Picard qui sera envoyé aux Grands Amis, la journée du 25 décembre
  • Association avec des écoles pour l’envoi de lettres et de bricolages faits par des enfants, et destinés aux personnes aînées isolées.

Toutes ces initiatives sont rendues possibles grâce aux généreuses donations du grand public et d’entreprises, et aux nombreux bénévoles des Petits Frères mobilisés à travers la province.

« Cette année le temps des fêtes sera particulièrement douloureux pour les aînés isolés du Québec, c’est pourquoi Les Petits Frères ont redoublé d’ardeur pour mettre en place de nombreuses initiatives originales qui offriront un peu de réconfort à nos Grands Amis et leur rappeler que nous sommes présents pour eux, » mentionne Caroline Sauriol, directrice générale de l’organisme. Le temps des fêtes sera plus tranquille pour plusieurs d’entre nous, alors pourquoi ne pas en profiter pour faire une bonne action et poser un geste tout simple, comme préparer un repas pour un aîné seul de votre entourage »
Caroline Sauriol, directrice générale de l’organisme

« Je vous remercie pour les petites attentions que vous faites pour nous, mais aussi je veux vous remercier d’avoir emmené Ginette, Henri et Nathalie dans ma vie.  C’est comme si j’avais de la parenté, un peu éloignée c’est vrai, mais de la parenté tout de même.  Et cela, ça fait toute la différence dans ma vie! »
Monique, 76 ans, Grande Amie des Petits Frères

Programme Au bout du fil : un service de jumelage téléphonique pour tous les aînés isolés

Les Petits Frères invitent les Québécois et les Québécoises à profiter de ce temps passé à la maison durant ce temps des fêtes pour appeler une personne aînée, un membre de leur entourage, une voisine ou un grand-oncle qu’il leur sera impossible de visiter. Pour toutes les personnes qui désirent elles-mêmes recevoir un appel, le programme « Au bout du fil » est un service gratuit et disponible partout au Québec qui consiste à créer des jumelages téléphoniques entre des personnes âgées de 75 ans et plus qui vivent de la solitude et des bénévoles, spécialement formés par l’équipe des Petits Frères. Ceux-ci n’ont qu’à téléphoner au numéro suivant: 1-877-805-1955.

COVID-19

Agissez avec nous pour contrer l’isolement des personnes du grand âge.

Afin d’assurer notre action, nous avons besoin de votre aide, car l’annulation de plusieurs activités nous privera de revenus indispensables à la poursuite de notre mission.

Pour faire un don 

MESSAGE IMPORTANT!

Connaissez-vous des personnes âgées de 75 ans et plus, isolées, sans famille et sans entourage? Notre organisme Les Petits Frères souhaite présentement repérer des ainés esseulés que nous appelons affectueusement nos Vieux Amis. Nous avons besoin de votre collaboration pour les trouver.

Comment pouvez-vous nous aider?

Si vous remarquez dans votre environnement quotidien une personne âgée qui semble délaissée, n’hésitez pas à lui parler de nous, puis à entrer en contact avec notre organisme pour l’aider à faire les premiers pas. Donnez-lui la chance de retrouver de la chaleur humaine, une oreille attentive et un accompagnement dans son chemin de vie. C’est le plus beau cadeau que vous puissiez lui offrir. Nous avons plusieurs programmes d’accompagnement pour nous permettre de briser leur isolement.

Pour obtenir plus d’information, veuillez vous adresser à Mme Marie-Andrée Lessard, intervenante, au 418 683-5533 poste 4. Vous pouvez aussi nous écrire à l’adresse suivante: maisonpaulhebert@petitsfreres.ca

30 100 $ amassés pour les Petits Frères de Québec lors du souper bénéfice 2018

L’organisme Les Petits Frères de la région de Québec a tenu, le 8 mai dernier, son sixième souper-bénéfice au restaurant la Scala. L’évènement sous la présidence d’honneur de Jack Lavoie, président de LES ARTISANS DU PAYSAGE, a permis de réunir 116 convives et d’amasser 30 100$, une augmentation notable de plus de 30% par rapport à l’événement de l’année précédente. L’organisation des Petits Frères tient à remercier les participants et les principaux commanditaires qui ont permis l’organisation d’une telle soirée. Un grand merci au ministre Sébastien Proulx, à Julien Services Financiers, au Journal 50+, au Groupe Deblois et Tremblay, au Groupe Humaco, à la Compagnie du cimetière Saint-Charles, à la fondation famille Rodrigue-Julien, à Desjardins, à Gérard Boulanger, artiste peindre, à Sélection Caviste, ainsi qu’à Jaguar Land Rover.

Gérard Fournier, bénévole, André Demers, bénévole, Madame Drysdale Comeau, Vieille Amie de l’organisme, Jack Lavoie, président d’honneur, Pascal Fournier, directeur régional et Francis Masse, bénévole. Crédit photo : Claude Bujold.


 

 

 

 

 

 

 

 

La Force de l’intercoopération des Caisses Desjardins pour une bonne cause.

 

Caisse Desjardins du Plateau Montcalm
Caisse Desjardins de Sainte-Foy
Caisse Desjardins Des Rivières de Québec
Caisse populaire Desjardins de Cap-Rouge
Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg
Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien
Caisse Desjardins de Limoilou

 

Programme de partenariats

Le cadeau d’une présence chaleureuse pour les aînés seuls à Noël

« Lorsqu’on est triste, il y a toujours quelqu’un des Petits Frères qui est là pour nous remonter le moral ». Madame Hélène Plourde, âgée de 100 ans, avec Béatrice Picard, marraine des Petits Frères.

Grâce au dévouement des bénévoles et à la générosité des donateurs qui soutiennent leur mission, Les Petits Frères apporteront joie et réconfort aux 1 400 aînés qui font partie de leur grande famille.

« Personne ne devrait être seul à Noël, mais de nombreuses personnes âgées sont abandonnées à la solitude, alors que la plupart des gens célèbrent avec leurs proches. Nous avons tout mis en œuvre afin que les aînés que nous accompagnons puissent célébrer Noël dans la dignité et dans l’amour.», mentionne Caroline Sauriol, directrice générale de l’organisme.

Tous les aînés qui sont accompagnés par l’une des 16 équipes des Petits Frères pourront partager un repas en compagnie d’un bénévole et recevront des cadeaux grâce à la générosité des donateurs. Notons la contribution de la fondation Carmand Normand qui offre un présent à chacun d’eux.

Le matin du 25 décembre, de nombreux bénévoles prendront la route pour aller chercher les personnes âgées à leur résidence et les accompagner à l’un des dîners traditionnels de l’organisme. Au menu : un délicieux repas en agréable compagnie, de la musique, et surtout, beaucoup de tendresse et de joie de vivre. Plus d’une centaine de Vieux Amis sont attendus à 10 h 30, à l’hôtel Le Concorde, situé au 1225 Cours du Général de Montcalm. Soulignons la présence de Marie-Thérèse Fortin, porte-parole des Petits Frères du Québec, et de membres de sa famille qui agiront comme bénévoles.

Nous pouvons tous faire une différence dans la vie des aînés seuls. Ne les oublions pas !

Plus de 640 000 Québécois sont âgés de 75 ans ou plus et beaucoup d’entre eux sont seuls. Pour les aînés qui le subissent, l’isolement est une grande souffrance et il n’y a qu’un seul remède pour le soulager : la présence d’une personne attentionnée et aimante. « Sentir que l’on compte pour quelqu’un et que l’on est apprécié est vital pour tout être humain, peu importe l’âge. À l’occasion de Noël, j’invite la population à offrir du temps de qualité à une personne âgée; c’est le plus beau cadeau qu’on puisse lui offrir. », ajoute Caroline Sauriol.

Personne n’est à l’abri de vieillir seul. Au Québec, un aîné sur cinq n’a aucun proche et les risques augmentent avec l’âge : près de 30 % des aînés sont à risque d’isolement et ce nombre augmente à 50 % chez les personnes âgées de 80 ans ou plus.